picto menu webmaster lyon

Edi[tu]tos

Site, blog ou réseau social, que choisir ?

Découvrir

Tout comme jadis dans les pages jaunes, chaque professionnel se doit aujourd'hui d'assurer une présence sur internet. Qu'il s'agisse de capter la clientèle qui ignore tout de lui, ou de renseigner celle qui le connait déjà, chacun doit dorénavant compter avec ce média, devenu le premier réseau d'informations au monde. Mais quelle est la bonne façon d'intégrer la toile ? Proposer un site internet, tenir un blog, ou simplement agir sur les réseaux sociaux ? Voici un décryptage de ces trois outils, très différents les uns des autres, pour vous aider à faire ce choix central dans la réussite de votre communication.

Vos trois options en deux mots

L'option classique est le site internet. C'est un ensemble de pages accessible à une adresse que vous aurez choisie, par exemple www.monsite.fr. Son contenu est totalement libre, il dépend de votre souhait et ne peut être résumé en quelques mots. Au minimum il y aura du texte, quelques illustrations, et potentiellement formulaires, vidéos, paiement en ligne, documents à télécharger, cartes interactives, etc. Bien qu'évolutif, le site internet a d'abord vocation à être stable dans le temps; son contenu ne doit pas varier de jour en jour.
Plus spécifique, le blog est une suite d'articles publiés les uns après les autres. Généralement classé par date d'édition, le blog a d'abord pour objectif de générer un trafic de visiteurs récurrents. Un blog réussi est généralement suivi avec une certaine assiduité par les internautes, au même titre qu'un magazine ou un journal.
Enfin, très présent depuis quelques années, le réseau social constitue votre troisième option. Il s'agit d'une page unique, dédiée à votre établissement, au sein de laquelle vous publiez de courts messages, au besoin accompagnés de photos ou vidéos. Le mode de consultation éclair de son contenu fait du réseau social un outil idéal pour rappeler votre présence à ceux qui vous suivent, sans contrainte d'apporter un contenu très étoffé. Une photo et une image suffisent largement.

Arrêt sur image

La communication c'est souvent une question d'image. Alors mieux vaut étudier celle renvoyée par chacun de ces outils. Est-il cohérent d'avoir une page facebook quand on est un pro ? Un blog est-il plus pro qu'un site web ? Petit point sur l'image véhiculée par ces solutions.
Le site internet bénéficie sans conteste de l'image la plus professionnelle parmi les différents outils pour assurer une présence en ligne, car c'est une solution uniquement utilisée par des pro. Contrairement aux blogs ou réseaux sociaux, une écrasante majorité des sites internet revêt un caractère professionnel. Les sites ont été créés et ont évolué dans cet obectif. Ils servent les entreprises et les clients, ils mettent en relation offre et demande. En terme d'image, proposer un site internet contribue à crédibiliser un établissement, au même titre que disposer d'une carte de visite.
A contrario, le blog a longtemps été cantonné à une utilisation personnelle. Il était généralement utilisé par des adolescents, comme une sorte de journal intime ouvert à tous. La tranche d'âge 14-18 ans de ses utilisateurs et le manque de qualité de leur contenu tendent à percevoir le blog comme un outil anti-professionnel. Mais son image a bénéficié d'un regain positif, notamment grâce à la professionnalisation de certains bloggeurs dans des domaines comme la mode, la beauté ou la gastronomie, ou certaines entités professionnelles qui tiennent leur blog en complément de leur activité principale comme par exemple L'Oréal. Le blog est donc un outil en voie de professionnalisation, et dont l'image dépend de la qualité du contenu autant que du nom qui se cache derrière.
Le réseau social, quant à lui, est passé d'un extrême à l'autre. Au départ totalement personnel, doté d'une image proche de celle du blog ou chacun étale ses joies et ses peines, il profite aujourd'hui d'une image bien plus tendance, ou les particuliers côtoient les messages des stars et des professionnels. Une relation directe "sans intermédiaires" permet à tout professionnel de gérer et d'enrichir son image continuellement. Autrefois amateur, le réseau social fait dorénavant partie des outils standards que tout professionnel peut utiliser si ses produits ou prestations s'adressent aux particuliers. La création de pages spécifiques aux entreprises est le meilleur signe du développement de cet outil pour les professionnels.

Liberté ou autonomie ?

La liberté et l'autonomie sont deux choses bien distinctes, et vous verrez qu'il est difficile de les combiner. Pour la liberté, le site internet est parfait. Il est possible de partir d'une page blanche pour tout concevoir sur-mesure, jusqu'au moindre détail. Le style dans son intégralité mais aussi l'ergonomie, l'expérience utilisateur, tout peut-être conçu spécialement pour vous. Il n'y a aucune limite, la liberté est totale. Le blog, lui, est pourvu de quelques options pour personnaliser un contenu pré-établi avec couleurs, image de fond ou effets de texte. Mais à moins que vous ayez des connaissances en développement, votre base demeurera identique à celle de ceux qui utilisent le même modèle (ou template) que vous. Et vous en conviendrez, il est tout de même plus plaisant de choisir comment présenter chaque élément lorsqu'il s'agit de son entreprise, et d'essayer de ne se démarquer un peu du voisin. Mais le pire en matière de liberté demeure le réseau social. Hormis une photo d'entête, tout est figé. Ne cherchez pas, vous n'avez pas la moindre liberté dans le style de votre page. C'est conçu ainsi. On se distingue uniquement par ce qu'on publie, en aucun cas par le style de la page.
Mais pour L'autonomie, c'est tout l'inverse. A moins de vous faire construire une interface sécurisée dédiée à la gestion de votre site internet, vous n'aurez aucune autonomie pour en modifier le contenu. Vous voulez changer un titre, une photo, créer une nouvelle page ? Vous ne pourrez pas. Alors que depuis votre blog ou votre réseau social, rien de plus facile. Quelques clics et vous aurez ajouté une nouvelle information ou changé votre photo de profil. C'est quand même pratique !
La synthèse est simple : plus vous êtes libre, moins vous êtes autonome, et vice versa. Plus vous avez de souplesse dans les choix, moins vous en aurez dans l'utilisation.

Ne faisons pas des généralités

Bien sûr, votre projet est unique, mais notre constat est tellement probant qu'il nous impose de faire des généralités. Trop souvent, vous aurez en tête de consacrer du temps à votre nouvelle vitrine. Publier un édito par semaine, un message par jour, ou tenir un journal de bord toutes les heures... L'expérience nous démontre que dans 90% des cas, ça ne tient pas sur la durée. Et la raison est extrêment simple : avant la création de votre vitrine, vous couriez déjà après le temps. Alors ajouter une tâche qui prend une heure par jour ou une demi-journée par semaine, c'est tout bonnement impossible, d'autant que ce n'est pas indispensable, et que ce n'est pas ça qui génère concrètement du chiffre d'affaires.
Il n'y a que deux cas de figure où la mise à jour quotidienne s'impose : vous êtes une multinationale et vous avez un service com' à disposition pour "faire parler de vous"; ou votre activité impose par elle-même de publier sans cesse de nouvelles choses, comme le journalisme ou les ventes flash.
Si vous n'êtes pas dans ces deux cas de figure, votre projet de publications permanentes risque de tomber à l'eau. Et s'il y a bien une chose qui enterre l'image d'une enseigne, c'est un blog ou une page Facebook qui présente 9 vues ces douze derniers mois, 4 abonnés (dont vous-même, votre conjoint(e) et vos 2 enfants), et une ultime publication remontant à 8 mois. Dans ce cas, mieux vaut vous abstenir, car vous vous faites plus de mal que de bien. C'est comme laisser vos décorations de Noël en vitrine jusqu'en mai : ça n'inspire rien de très bon au passant...

Un bon levier pour faire du chiffre ?

C'est bien beau tout ça, mais j'espère que ça rapporte ! Rien n'est moins sûr... Commençons par une page de réseau social : aucun nouveau client potentiel ne tombera dessus par hasard lors d'une recherche sur google, à moins qu'il connaisse déjà votre nom et le tape directement dans sa recherche. Car une page de réseau social n'est référencée que sur son propre nom. Vous êtes une bijouterie à lyon ? Aucune chance pour vous d'être repêché par le client qui tape "bijouterie lyon" sur google. Non, un réseau social vous permet uniquement d'exister auprès de ceux qui vous connaissent déjà et ont décidé de vous suivre. Le CA potentiel qui peut s'en dégager se limite donc au cercle de votre clientèle déjà conquise.
Pour espérer capter une nouvelle clientèle, il faut que l'internaute tombe sur votre établissement lors d'une recherche générique. Il s'agit donc de référencement. Contrairement au raison social, pour un blog ou un site internet, c'est possible, mais ça n'est jamais garanti. Le référencement est un travail complexe, incertain et évolutif. A moins d'investir financièrement, vous n'avez aucune assurance d'être bien placé sur la toile, et donc de conquérir une clientèle additionnelle.
Mais alors, à quoi bon ces efforts si ça n'assure pas de CA supplémentaire ? C'est bête à dire, mais faire un effort pour être sur la toile est d'abord indispensable parce que vos concurrents le font. La clientèle à capter arrive donc chez eux plutôt que chez vous. Et en l'absence de page dédiée sur la toile, la clientèle qui vous cherche en ligne peut finir par s'orienter vers un autre professionnel. Il s'agit donc d'abord de préserver votre clientèle acquise, potentiellement de générer des ventes auprès de cette clientèle en vous rappelant à son bon souvenir, et pourquoi pas d'en capter une nouvelle grâce à un référencement optimal.

Alors blog, site internet, ou réseau social ?

Vous l'avez compris, le blog ne répond pas véritablement aux besoins d'un professionnel qui cherche une solution efficace et durable pour exister sur la toile. Pour accompagner votre activité, nous recommandons d'opter pour la création d'un véritable site internet car à ce jour, rien ne le remplacera ni en image, ni en contenu, ni en référencement. Et pour ceux qui tiennent à le faire vivre régulièrement, nous suggérons de le compléter par un réseau social comme Facebook. Le site proposera en temps réel le contenu du réseau social, tandis que ce dernier renverra les internautes vers le site. Vous profiterez ainsi des avantages de chaque système sans dépendre de leurs limites et bénéficierez d'un partage de trafic intéressant.

à bon lecteur,
Monsieur Charles.

Choisir

Vous faut-il vraiment un site internet ?

Vous avez beau faire le tour de la question, il est difficile de vous décider à investir dans un site internet. Bien sûr il y a l'envie d'un coté, se faire plaisir en s'offrant une belle vitrine pour son affaire, et puis c'est vrai que ça apporterait un peu de nouveauté à votre activité.

Découvrir

Contrôler

Achat de site, 10 pièges à éviter à tout prix !

Ça y'est, c'est le grand jour, vous avez enfin pris votre décision. Après des semaines, des mois d'hésitation, peut-être même des années, vous avez enfin franchi le cap : vous aussi, comme vos concurrents, confrères, amis, comme la plupart des professionnels, vous allez vous offrir un véritable site internet pour votre entreprise.

Découvrir

Comprendre

Ce qu'il faut savoir sur le référencement

Avoir un site internet c'est bien, mais si vous êtes le seul à le voir, ça n'a pas grand intérêt. Alors pour éviter de se retrouver avec une vitrine fantôme, chaque professionnel doit se soumettre à l'implacable loi du référencement. Pour bon nombre de personnes, ce terme un brin barbare renferme bien des mystères. De quoi s'agit-il exactement ? Est-ce payant ? Comment être en première page sur Google ?

Découvrir

Choisir

Site, blog ou réseau social, que choisir ?

Tout comme jadis dans les pages jaunes, chaque professionnel se doit aujourd'hui d'assurer une présence sur internet. Qu'il s'agisse de capter la clientèle qui ignore tout de lui, ou de renseigner celle qui le connait déjà, chacun doit dorénavant compter avec ce média, devenu le premier réseau d'informations au monde. Mais quelle est la bonne façon d'intégrer la toile ?

Découvrir

Contrôler

Bonne affaire ou arnaque ? Décryptage des tarifs web

Dans tous les domaines un peu techniques, le client se sent souvent un peu perdu, voire à la merci du professionnel qu'il a choisi. Qu'il s'agisse de mécanique automobile, de matériel informatique, de plomberie, d'électricité ou de développement, le non-instruit est rarement confiant quant à la qualité des prestations et à la justesse des tarifs appliqués.

Découvrir

Comprendre

Peut-on se passer d'une version smartphone pour son site ?

L'accès à l'information a vécu sa plus grande révolution avec l'arrivée d'internet depuis la fin des années 80. Aujourd'hui, disposer de son propre site internet lorsqu'on est un professionnel est une chose très répendue. C'est un standard, pour ne pas dire une norme. Mais en trente ans, les technologies du quotidien on considérablement évolué, et avec elles, les habitudes de navigation.

Découvrir

Parlez-nous de votre projet

Contact