picto menu webmaster lyon

Edi[tu]tos

Faut-il un site adapté aux smartphones ?

Découvrir

L'accès à l'information a vécu sa plus grande révolution avec l'arrivée d'internet depuis la fin des années 80. Aujourd'hui, disposer de son propre site internet lorsqu'on est un professionnel est une chose très répendue. C'est un standard, pour ne pas dire une norme. Mais en trente ans, les technologies du quotidien on considérablement évolué, et avec elles, les habitudes de navigation. Ordinateurs, tablettes et smartphones font partie du paysage technologique avec lequel il semble falloir composer. Des résolutions d'écran différentes les unes des autres, pas toujours bien adaptées pour profiter de la toile sans encombre. Alors une version de son site adaptée aux smartphones est-elle indispensable, ou est-ce un simple gadget ? A quoi se ferme-t-on en ne franchissant pas le cap du responsive. Le commun des mortels a-t-il réellement besoin d'accéder à tout depuis son smartphone ?

Les smartphones en France

En 2013, plus de 55% des français possèdent un smartphone. Ce chiffre est encore plus important si l'on s'attarde sur des tranches d'âges précises comme celles des jeunes et des actifs, qui représentent la cible de bon nombre de professionnels. Mais détenir un smartphone implique-t-il nécessairement de naviguer sur internet avec ? Le raccourci semble hasardeux. Pourtant, il suffit de se pencher sur les statistiques de navigation pour faire un constat sans appel : en 2014, plus de 25% des visites sur la toile sont faites à partir d'un smartphone, 27.8% précisément (source). Sur quatre internautes qui tentent d'accéder à un site, un le fait depuis son mobile. Cette proportion de connexion depuis smartphones en pleine croissance est donc bien trop importante pour qu'on ne s'y intéresse pas.

Naviguer sur un site inadapté, ça donne quoi ?

Certes ils sont nombreux à surfer sur leur mobile. Mais est-il réellement problématique de surfer sur un site qui n'est pas prévu pour ? la réponse est sans conteste : oui. Un site qui n'a pas été développé en conséquence va poser bien des problèmes à son visiteur.
D'abord, il va tenter d'afficher autant d'éléments que sur un PC. Or le smartphone ne dispose pas d'autant de ressources. Ses capacités matérielles sont plus limitées (puissance de connexion, processeur, mémoire vive...) et ses capacités déjà faibles sont également bridées par des contraintes commerciales (limites de connexion des abonnements). Un smartphone va donc avoir bien du mal à afficher autant d'éléments qu'un ordinateur classique, surtout s'il dépend d'une connexion sans point d'accès, comme le Edge, la 3G ou la 4G. Et rapidement, l'abonnement va en prendre un coup.
Mais les soucis ne font que commencer, car les smartphones ont des résolutions bien différentes des ordinateurs, avec des écrans de petite taille. Sans réadapter le contenu du site visé, l'internaute devra composer avec des textes illisibles et des boutons inaccessibles tant ils seront petits. La fenêtre de navigation ne tiendra généralement pas dans la largeur de l'écran, ce qui impliquera de déplacer sans cesse la fenêtre de droite à gauche pour prendre connaissance de toute la page. Quand aux éléments qui s'affichent uniquement au survol du curseur, ils n'apparaitront même pas. La navigation sera donc au mieux très inconfortable, au pire impossible.

Un site adapté, ça ressemble à quoi ?

Si votre webmaster prévoit une vitrine adaptée aux mobiles, il procédera à des changements, qui s'opéreront automatiquement, soit en détectant qu'il s'agit d'un smartphone (quelle qu'en soit la résolution), soit en repérant que la résolution est trop faible pour un bon affichage (quel que soit le support utilisé). Ces changements consistent à adapter deux choses : le contenu et la forme.
Adapter le contenu, c'est définir quels éléments sont superflus pour une navigation sur téléphone. Par exemple, une illustration trop lourde et non indispensable sera surement retirée pour optimiser le temps d'affichage des pages. On retirera également les éventuelles fonctionnalités qui ne sont pas pratiques sur les smartphones, comme des diaporamas d'images, des vidéos en fond de page qui ne servent qu'à animer, tout élément qui demandera de la ressource sans être absolument nécessaire et ne sera pas pratique pour une utilisation au doigt. Pour des sites très étoffés, on peut également retirer certains contenus texte qui paraissent secondaires, et qu'il n'est donc pas nécessaire d'afficher pour une navigation mobile, généralement rapide.
Vient ensuite la seconde phase, consistant à rédapter la forme du contenu restant. Dans un premier temps, il s'agit de masquer le menu. L'écran étant réduit, on préfèrera un menu qui n'apparait qu'à la demande, pour profiter le reste du temps d'un maximum de surface. Les polices d'écritures seront également réadaptées pour un confort de lecture, et généralement, les éléments seront retravaillées pour prendre toute la largeur de l'écran et être disposés les uns en dessous des autres (plutôt que les uns à coté des autres). Le smartphone étant pratique à utiliser en faisant défiler la page vers le bas avec le doigts, on profitera au maximum de cette hauteur sans limite. On adaptera également les éléments interactifs comme les formulaires de contact, afin qu'ils soient pratiques à utiliser sans curseur, sans oublier d'afficher systématiquement les informations qui n'apparaissent habituellement qu'au survol du curseur. Dernière touche de style, il est possible de prévoir des icones, qui apparaitront sur les smartphones si l'internaute met votre site en raccourci. L'image adaptée se fondra ainsi parfaitement avec les applications de l'utilisateur. Un petit plus agréable qui ne coûte rien.

Les autres alternatives

Sans version de votre vitrine adaptée aux smartphones, vous risquez de vous priver d'un quart du parc des internautes, et de jouer avec les nerfs des plus téméraires d'entre eux. Pour autant, vous pouvez renoncer à ce développement spécifique (dit responsive) par manque de moyens. Car comme tout développement, le responsive demande du travail supplémentaire au concepteur de votre site et vous sera donc facturé. Nous vous suggérons donc deux alternatives envisageables, pour éviter de perdre tout ce potentiel de clients, sans trop d'investissement.
La première alternative consiste à créer une seule page, qui s'affichera automatiquement lorsqu'un internaute tentera de se connecter avec un smartphone. Moins coûteuse qu'un développement intégral de votre site, cette page unique devra indiquer que la résolution de l'écran n'est pas adaptée, et communiquer uniquement les informations essentielles, généralement vos coordonnées. L'internaute qui veut une information basique y aura accès facilement, et l'autre se reconnectera par la suite avec un matériel adapté.
La seconde solution, totalement gratuite, est d'opter pour la création d'une page Facebook. En effet, quel que soit leur contenu, les pages Facebook sont adaptées à tous les supports, y compris les smartphones. A défaut d'un site développé pour les mobiles, le mieux est donc de combiner nos deux astuces, en créant une pages spéciale pour les smartphones, avec vos informations de base et un renvoi vers une page Facebook au contenu plus étoffé.

Quel que soit votre choix parmi les solutions que nous partageons avec vous, vous limiterez les désagréments des utilisateurs. La seule chose à ne pas faire est de ne rien faire. Laisser votre vitrine s'afficher sur un mobile, alors qu'elle n'y parviendra pas, risque de décrédibiliser votre établissement, d'agacer un internaute pourtant demandeur, et pourquoi pas, de faire le bonheur de vos concurrents...

à bon lecteur,
Monsieur Charles.

Choisir

Vous faut-il vraiment un site internet ?

Vous avez beau faire le tour de la question, il est difficile de vous décider à investir dans un site internet. Bien sûr il y a l'envie d'un coté, se faire plaisir en s'offrant une belle vitrine pour son affaire, et puis c'est vrai que ça apporterait un peu de nouveauté à votre activité.

Découvrir

Contrôler

Achat de site, 10 pièges à éviter à tout prix !

Ça y'est, c'est le grand jour, vous avez enfin pris votre décision. Après des semaines, des mois d'hésitation, peut-être même des années, vous avez enfin franchi le cap : vous aussi, comme vos concurrents, confrères, amis, comme la plupart des professionnels, vous allez vous offrir un véritable site internet pour votre entreprise.

Découvrir

Comprendre

Ce qu'il faut savoir sur le référencement

Avoir un site internet c'est bien, mais si vous êtes le seul à le voir, ça n'a pas grand intérêt. Alors pour éviter de se retrouver avec une vitrine fantôme, chaque professionnel doit se soumettre à l'implacable loi du référencement. Pour bon nombre de personnes, ce terme un brin barbare renferme bien des mystères. De quoi s'agit-il exactement ? Est-ce payant ? Comment être en première page sur Google ?

Découvrir

Choisir

Site, blog ou réseau social, que choisir ?

Tout comme jadis dans les pages jaunes, chaque professionnel se doit aujourd'hui d'assurer une présence sur internet. Qu'il s'agisse de capter la clientèle qui ignore tout de lui, ou de renseigner celle qui le connait déjà, chacun doit dorénavant compter avec ce média, devenu le premier réseau d'informations au monde. Mais quelle est la bonne façon d'intégrer la toile ?

Découvrir

Contrôler

Bonne affaire ou arnaque ? Décryptage des tarifs web

Dans tous les domaines un peu techniques, le client se sent souvent un peu perdu, voire à la merci du professionnel qu'il a choisi. Qu'il s'agisse de mécanique automobile, de matériel informatique, de plomberie, d'électricité ou de développement, le non-instruit est rarement confiant quant à la qualité des prestations et à la justesse des tarifs appliqués.

Découvrir

Comprendre

Peut-on se passer d'une version smartphone pour son site ?

L'accès à l'information a vécu sa plus grande révolution avec l'arrivée d'internet depuis la fin des années 80. Aujourd'hui, disposer de son propre site internet lorsqu'on est un professionnel est une chose très répendue. C'est un standard, pour ne pas dire une norme. Mais en trente ans, les technologies du quotidien on considérablement évolué, et avec elles, les habitudes de navigation.

Découvrir

Parlez-nous de votre projet

Contact